Actualités

samedi 27 février 2010

Quel projet ? Quel avenir ?


L'intervention de Tangi Youinou, à l'occasion du débat d'orientations budgétaires - Conseil municipal du 26 février 2010.

 

"Vous nous proposez de débattre des orientations budgétaires de la Ville pour 2010, comme le règlement le prévoit. Mais pour débattre de vos orientations, il faudrait en avoir connaissance avec un peu plus de précisions…

Certes, les chiffres clés sont là : un autofinancement en hausse, un gel de l’imposition et un emprunt de 1, 8 million d’€ (supérieur d’ailleurs à l’emprunt que vous aviez proposé lors du débat de 2009, qui était de 1, 6 million d’€). Mais le budget reste un outil permettant de mettre en œuvre une politique. Quelle est votre politique ?

Vous annoncez une année 2010 « charnière » et en même temps « tournée vers l’avenir ».

Côté fonctionnement, vous souhaitez être « vigilants sur les économies », tout en disant vouloir maintenir le niveau de service public et de soutien à la vie associative. Nous sommes désireux de savoir quelles sont les économies que vous envisagez. Quelle est votre orientation pour la gestion des ressources humaines c’est-à-dire envers les agents de la collectivité ? Quelle est votre orientation pour le niveau de service public rendu aux Douarnenistes ? Quelle est votre position quant aux partenariats financiers avec les associations ?

Côté investissement, vous réduisez votre programme puisque pour 2009 vous aviez prévu 5, 5 millions d’€ et que vous imaginez d’inscrire 4, 3 millions d’€ pour cette année. Ici aussi, nous aimerions que soit précisé le contenu de ce qui nous est aujourd’hui présenté sous forme de programmes généraux. Au-delà de la notion d’embellissement de la ville, de l’entretien de l’espace public et des projets déjà connus (site de la gare, île Tristan), quels seront les investissements d’avenir sur 2010 puisque vous nous dîtes vouloir tourner cette année vers cet horizon ?

Bref, quel est l’avenir que vous proposez pour Douarnenez ?"

 

Nos interrogations sont malheureusement restées sans réponses...