Actualités

samedi 27 février 2010

Plus de 120


Régionales 2010 : rencontre citoyenne avec Jean-Yves Le Drian - Douarnenez, 24 février 2010. Le point avec Tangi Youinou, candidat de la liste la Bretagne solidaire, créative et responsable.

 

 

"Nous étions plus de 120 personnes à débattre mercredi soir à la Maison du nautisme de Tréboul.

Jean-Yves Le Drian et plusieurs de ses colistiers finistériens : Marylise Lebranchu, Gaëlle Abily, Léna Louarn, Jean-Claude Lessard, Gérard Mével et moi-même y avons retrouvé Annick Le Loch, députée socialiste de notre circonscription.

Le thème proposé était d'importance, au regard de l'actualité sociale du pays de Douarnenez : l'emploi, la formation et le développement économique.

Après une intervention de Gaëlle Abily exposant les raisons ayant amené le PCF à rejoindre dès le 1er tour la liste PS et une introduction de Jean-Yves Le Drian rappelant les engagements tenus par la majorité de gauche au Conseil régional de Bretagne durant le mandat 2004 - 2010, les débats ont pris place : la pêche et ses emplois « indirects » à terre, les aménagements du territoire et les infrastructures nécessaires au développement de notre « extrême – ouest breton », les transports mais aussi la formation professionnelle, l'accompagnement des salariés victimes de licenciements, les « emplois verts » de demain...

A écouter les discussions qui se sont poursuivies au-delà du temps de rencontre proprement dit, les échanges ont été de qualité et porteurs d'avenir.

Lors de cette soirée douarneniste, Jean-Yves Le Drian a fait 2 propositions concrètes, essentielles pour notre bassin de vie :

  • la création d'un fonds régional d'investissements à la pêche, dès cette année, pour aider à la construction de bâteaux plus sûrs et plus économes ; engagement jugé comme incontournable par les professionnels, pour l'avenir de la filière.

  • la signature d'une charte de développement économique propre au pays de Douarnenez, qui rassemblerait tous les acteurs concernés de notre territoire, pour définir une stratégie collective et décider une mutualisation des moyens en faveur de notre économie. Une vraie opportunité.

 

Le 14 mars, il faut battre l'abstention et garder la Bretagne à gauche. Sachons nous rassembler."