Actualités

lundi 29 mars 2010

Communication de crise


Suite aux annonces de la droite au Conseil municipal du 26 mars 2010 : le commentaire des élus socialistes sur ce qui ressemble fort à une communication de crise en mairie...

 

"La droite a donc (enfin !) dévoilé son programme d’investissements jusque la fin du mandat (2014). Surprenant, alors que le mois dernier, rien n’existait puisque les élus UMP n’avaient pas été en mesure de présenter quoique ce soit lors du débat d’orientations budgétaires… et qu’un adjoint au maire, aujourd’hui destitué, affirmait qu’il n’y avait « pas de pilote dans l’avion » et que le projet UMP pour la ville s’apparentait au « néant »

Communication de crise donc, vendredi dernier lors du Conseil municipal : la droite présente ses projets d’investissements sans aucune présentation préalable en commissions, ce qui illustre le respect porté aux élus minoritaires… C’est peu de le dire…

Que s’est-il donc passé ces derniers jours ? Les choses sont en définitive assez simples : le bateau prend l’eau.

Interrogée depuis 2 ans par les élus de gauche, la majorité UMP s’est rendu compte que les apparences ne suffisaient plus et que les Douarnenistes avaient bien compris que la ville s’était endormie.

La vigilance de la gauche et la liberté de parole retrouvée d’un ancien adjoint au maire UMP ont mis le feu aux poudres. Il fallait, en urgence, dire quelque chose. D’où les annonces de vendredi soir.

Hormis les propositions de salle polyvalente (projet avant tout soutenu par la gauche, qui mériterait d’ailleurs d’être communautaire et non pas strictement municipal) et d’épicerie sociale (à notre connaissance issue de la réflexion d’une association de quartier…), rien de bien original : poursuite des investissements initiés sous la gauche, entretien – aménagement de l’existant, voierie, installation de pontons.

Bref, passé le coup médiatique, un soufflé qui retombe."

Tangi Youinou, Hervé Fourn et Annick Le Goff