Actualités

dimanche 20 juin 2010

Ecoles : chemin dangereux...


La droite semble ne pas vouloir débattre de sa décision de supprimer l'initiation à la langue bretonne dans les écoles publiques, décision qui renie paradoxalement ses votes passés, tant à Douarnenez qu'à Quimper.

La majorité UMP a donc décidé d'enlever des moyens aux écoles publiques. Une fois de plus. Et dans le même temps, par une délibération inscrite à l'ordre du jour du Conseil municipal de vendredi prochain, elle propose d'augmenter sa participation financière au fonctionnement des écoles privées.

La netteté et la violence de ces deux décisions sont difficilement supportables pour celles et ceux qui sont attachés à l'enseignement public. Préférer une filière à une autre relève d'un choix personnel. Réduire les moyens des écoles publiques et augmenter ceux des écoles privées témoigne, pour des élus, d'une drôle de conception du monde scolaire. Nous ne partageons évidemment pas cette conception qui ressemble à s'y méprendre à une « guerre des écoles ».

Nous redisons aux élus de droite que le chemin qu'ils empruntent est dangereux.

Nous leur demandons de renoncer aux décisions qu'ils prévoient en matière d'éducation.

Nous leur demandons une nouvelle fois de rétablir les moyens de fonctionnement des écoles publiques et d'ouvrir ensuite, et seulement ensuite, le débat sur l'organisation et le financement des écoles privées de Douarnenez.

 

Tangi Youinou, Hervé Fourn et Annick Le Goff - Conseillers municipaux socialistes