Actualités

mardi 27 juillet 2010

Lapin de fêtes maritimes


Temps fête - le maire pose un lapin. Article de Marie - Line Quéau, Le Télégramme du 27 juillet 2010.

 

" Hier, l'heure était à ranger, nettoyer, replier... Bref, à rendre le Port - Rhu à son ordinaire. L'heure aussi de revenir sur ce qui a fâché, comme cette absence du maire, particulièrement commentée.

« Du jamais vu ». Selon Jean - Michel Le Boulanger, aucune édition des Fêtes maritimes de Douarnenez ne s'est déroulée en l'absence du premier magistrat de la ville. Or, pour cette édition 2010, Philippe Paul a brillé par son absence.

Parti en vacances ?

Il était présent lors de l'inauguration le jeudi midi, puis en soirée dans le salon du « quai des entrepreneurs », mais les jours suivants, il ne s'est pas montré. Le Belem est entré dans le Port - Rhu sans lui, la cérémonie de clôture s'est déroulée sans lui et les nombreux élus finistériens invités sur la manifestation n'auront pas eu l'heur de croiser leur sénateur. Le bruit a alors couru que Philippe Paul était tout bonnement parti en vacances. Ce qui n'a pas manqué de choquer. À l'heure où sa ville vivait l'un de ses plus grands moments, où « son » île Tristan était sous les feux de la rampe, comment pouvait-il choisir justement ce moment pour s'en éloigner?

À Paris pour un « avion vert »

Soizig Dijon, son assistante parlementaire, nous dévoile la vérité. « Philippe Paul s'était engagé à soutenir le projet Greenelis (*), dans lequel une entreprise locale de pointe est très impliquée (Les tubes de précision Le Guellec, NDLR). Il avait un rendez-vous avec le ministre chargé de l'Industrie Christian Estrosi pour ce dossier vendredi à Paris. Mais effectivement, il est parti en congés dimanche après-midi. Des congés que nous l'avons presque forcé à prendre, insiste d'ailleurs Soizig Dijon, pour évoquer le besoin de repos de son patron. Quant à savoir ce qu'il a fait samedi et dimanche, je n'en sais rien. Je ne suis pas avec lui les week-ends ». Pourtant, sur le site internet du sénateur, mis à jour par ses assistants, son agenda indique sa présence à Temps Fête samedi et dimanche...".

* L'association brestoise Greenelis planche sur un petit avion très peu consommateur en énergie, dans le cadre d'un challenge lancé par la Nasa. Un maximum de 18 équipes pourra participer à ce concours. Pour l'heure, c'est le seul projet français retenu."

 

Sans commentaire.