Actualités

vendredi 12 septembre 2008

Crèche C'hoari Coucou: rappel des faits...


Réaction de Tangi Youinou aux propos de la présidente de la crèche

 

Les récents propos de la présidente de la crèche C’hoari Coucou sont étonnants ! A l’occasion d’un échange avec la presse, elle fait en effet le procès des élus de gauche en affirmant que la question des locaux de la crèche n’avait « jamais décollé avec l’ancienne municipalité » et que l’association était « baladée depuis des années ». Drôle de réaction de la part d’une personne qui est censée connaître l’histoire de l’association qu’elle préside…

Adjoint chargé alors de ce dossier, je me permets quelques rappels pour que chacun puisse se faire une opinion sur le sujet.

Dès 2001, nous sommes intervenus à la demande des parents de la crèche pour accompagner sa transformation, souhaitée depuis déjà quelques temps, de crèche parentale en crèche associative. Ce changement, que nous avons soutenu, a nécessité un effort financier conséquent. Notre majorité de gauche a permis cette évolution en débloquant les moyens nécessaires ; aucune autre équipe municipale n’a accompagné la crèche de la sorte.

Dans un second temps, les parents se sont eux-mêmes interrogés sur leur rôle au sein de la structure. Cette réflexion a évidemment demandé du temps. Après de nombreux échanges, les parents nous ont confirmé leur volonté de cesser d’être responsables de la crèche. Nous nous sommes alors prononcés pour une gestion publique du service.

Nous avons enfin décidé de saisir cette opportunité, ce changement, pour porter le débat à l’échelle la plus pertinente à nos yeux, à savoir la Communauté de communes. Notre souci était de mettre en place une véritable politique locale de la petite enfance en soutenant notamment le projet de création d’un service public intercommunal dédié aux enfants de moins de 3 ans, accueillant la crèche bien évidemment mais ne se limitant pas à elle : le projet concernait également la halte-garderie, le relai d’assistantes maternelles ou les permanences – conseils sur la parentalité.

Ce projet, impliquant très clairement la création de locaux parfaitement adaptés à ces missions d’éducation, a été présenté à l’ensemble des élus de la Communauté de communes du pays de Douarnenez et des partenaires « petite enfance » concernés. La proximité des élections n’a pas favorisé une prise de décision sur le sujet avant mars dernier mais le budget, les enjeux et les délais de réalisation d’un tel projet sont connus de tous. Tenter de faire croire le contraire n’est pas très glorieux. Reste aux élus communautaires actuels à prendre une décision.