Actualités

lundi 04 octobre 2010

Pour une autre gouvernance municipale


La conduite des affaires municipales mérite un minimum de disponibilité, de sérénité, de sérieux, d’écoute. Force est de constater que, depuis de nombreux mois, tout cela manque à Douarnenez : le maire est absent, les prises de parole des élus UMP en Conseil municipal sont souvent irrespectueuses et trop de dossiers ne sont pas correctement suivis.

Chacun peut aujourd’hui mesurer l’autoritarisme et l’amateurisme de la droite douarneniste : les débats sont régulièrement interdits en Conseil municipal, les élus de gauche sont volontairement tenus à l’écart des instances de concertation (c’est notamment le cas pour le projet de salle polyvalente), les dossiers sont clairement non maîtrisés par certains adjoints et les silences ou réponses approximatives aux questions de la gauche et de la population sont hélas trop fréquents.

Il est aujourd’hui évident que l’éviction d’un adjoint au maire et le départ récent du directeur général des services et d’une directrice générale adjointe n’étaient que les prémices d’un mal plus profond : l’équipe municipale est dépassée et divisée. Cela se voit. De plus en plus nettement. Et c’est inquiétant pour la ville.

Farouches partisans du non cumul de certains mandats, notamment ceux de maire et de parlementaire (quelle que soit la couleur politique de l’élu), nous défendons un autre style de gouvernance municipale, plus modeste et plus participative. Qu’il s’agira de faire vivre ensemble, demain.

 

Tangi Youinou, Hervé Fourn et Annick Le Goff - Pour le rassemblement douarneniste