Actualités

dimanche 07 novembre 2010

Autres échos du Conseil municipal


La division de la droite, éclatant au grand jour pour le plus grand malheur de l'adjointe à la culture, aura certainement été l'événement marquant du Conseil municipal de ce mois de novembre 2010. Au-delà de ce règlement de comptes interne à l'UMP douarneniste, un certain nombre de dossiers ont été débattus. Le détail des votes des conseillers municipaux socialistes :

En matière d'éducation, les socialistes se sont prononcés en faveur de la poursuite de l'éveil à la langue bretonne dans les écoles maternelles et élémentaires publiques (dispositif initié par le Conseil général du Finistère). Rappelons d'ailleurs que cette action a été mise en oeuvre à Douarnenez par la municipalité de gauche (mandat 2001 - 2008). Tangi Youinou a rappelé l'attachement des socialistes de Douarnenez à ce que ce dispositif soit maintenu au-delà de 2010, sachant que la municipalité UMP a sollocité la participation financière du Conseil régional de Bretagne sur ce dossier. A suivre donc.

Dans le secteur du nautisme, la droite a proposé une réévaluation des tarifs d'un certain nombre d'activités. Annick Le Goff a rappelé une nouvelle fois la position socialiste consistant en un refus d'une hausse de tarifs annuelle supérieure à 2% pour les activités concernant les Douarnenistes. Les élus PS ont donc voté contre la proposition de la majorité UMP.

Les socialistes se sont abstenus sur les décisions budgétaires et d'organisation des services (mise à disposition de fonctionnaires entre la Ville et la Communauté de communes) et ont soutenu les deux motions présentées lors de ce conseil : l'une dénonçant la dictature birmane, l'autre rappelant notre attachement à la réalisation de la liaison Quimper / Brest - Paris en train en 3 heures.