Actualités

jeudi 03 février 2011

Caliméro !


Seuls 52% des Français (-13) ont confiance en leur maire.

Une étude du Cevipof montre que la confiance des Français envers leurs élus diminue. Les maires, élus souvent appréciés, ne sont pas épargnés. Ce n'est pas une bonne nouvelle.

Qu'en pensent les sénateurs ? - le Sénat étant "l'assemblée des territoires"... L'article mis en ligne le 1er février 2011 sur le site Internet de la chaîne Public Sénat détaille le point de vue de nos sénateurs. Parmi eux, Philippe Paul, cumulant les fonctions de maire et de sénateur, classé par le journaliste dans la catégorie "Caliméro" : C'est injuste ("les politiques Kleenex"), Ca m'énerve ("Que les gens s'engagent plus en politique !"). Lisons donc le passage évoquant le maire de Douarnenez :

" Ces sénateurs ont le sentiment de ne pas être appréciés à leur juste valeur. « Les élus s’en prennent plein la figure. Il faut trouver un bouc émissaire » regrette Philippe Paul, maire UMP de Douarnenez, en Bretagne. « On devient des politiques Kleenex. On fait pourtant des journées de 17-18 heures. Les gens ne se rendent pas compte. On ressent un peu d’écœurement parfois »."

Diable ! Autant les conclusions de cette étude doivent alerter les élus concernés et les organisations politiques, autant les élus, et notamment ceux qui cumulent des mandats aujourd'hui incompatibles sauf à tromper son monde, ne doivent pas rejeter la faute sur les autres, ces "gens qui ne se rendent pas compte"...

Le cumul de certains mandats, notamment ceux de maire et de parlementaire (député ou sénateur) étouffe la vie démocratique. Interdire le cumul de ce type de mandats est urgent et participera au retour de confiance entre les élus et la population qu'ils représentent. Parce que ces élus seront alors pleinement investis sur leur mandat soit de législateur à l'Assemblée nationale ou au Sénat, soit de "patron" d'une collectivité locale (Mairie, Conseil général ou Conseil régional).