Actualités

samedi 07 mai 2011

Non au gaz de schiste


Sans la mobilisation des partis de gauche, écologistes et des citoyens, le gouvernement aurait accordé des permis d'exploration et d'exploitation des gaz de schiste. Le Premier ministre a opéré un virage à 180° mais la vigilance reste de mise.

Car l'enjeu est d'imoportance. Le refus de cette nouvelle source d'énergie repose sur la conviction que notre pays a plus à perdre qu'à gagner à développer cette méthode de production de gaz. D'abord parce que les dégâts sur les paysages et l'environnement seront irréversibles mais surtout parce que tous les efforts doivent être orientés vers le développement d'énergies renouvelables et propres, et non vers la production de gaz destiné à être brûlé et donc à accroître encore l'effet de serre.