Actualités

dimanche 26 juillet 2009

La MJC


Intervention d'Hervé Fourn - Conseil municipal 24 juillet 2009

Monsieur le Maire, vous soumettez au conseil municipal deux projets de convention avec la MJC, l'une pour le fonctionnement, l'autre pour l'animation sociale des quartiers.
Je dois dire qu'une nouvelle fois, ce n'est pas lisible : Pas de comparaison avec 2008.

De mémoire, au conseil du mois de mai, vous aviez proposé au vote un acompte de 70 % pour ces deux subventions à la MJC (70 % des montants 2008). Les trois élus socialistes avaient, il faut le rappeler, voté contre votre proposition. Nous n'avons toujours pas la même définition de « l'effort collectif ». Vous avez dit « la ville s'attache à soutenir et promouvoir les activités associatives dans la transparence, l'équité et la recherche de partenariats confiants et fructueux »

Concernant la MJC, alors cherchons la transparence. Entre 2008 et 2009, la MJC perd 12 863 € sur le fonctionnement et perd 13 298 € sur les quartiers soit une baisse des subventions de la ville cumulée de 26 161 €. C'est cela la transparence.

26 161 € c'est au choix, le coût environ d'un animateur à temps plein débutant. C'est encore une baisse de 10 % des financements de la ville. Mais c'est encore une baisse des produits de la MJC de 4, 82 % (sur la base du compte de résultat 2008 à 542 935 €). Enfin, 26 161 € soit aussi une baisse des subventions de la ville de 23,44 € par adhérents. (1116 adhérents en 2008)

La MJC avait en 2008 un excédent de 4 083 €. C'est une association très bien gérée parce qu'elle a su au cours de toutes ces années se créer des réserves pour projet associatif de 76 151 €. Sauf, que cette réserve n'est pas destinée à être affectée au fonctionnement.
En baissant les subventions de la ville de 26161 €, à charges annuelles égales, cette réserve pour projet n'existera plus dans 3 ans c'est-à-dire en 2012.

Je pense que vous savez que les aides de l'Etat aux associations sont en fortes baisses ces dernières années. Je pense aussi que vous savez que seules les collectivités locales peuvent aujourd'hui pérenniser ces structures. La MJC a comme autres partenaires Le Conseil général et la Caf qui eux ne baissent pas leurs participations de 10 %.

La MJC de Douarnenez, est un des moteurs essentiels de la ville. Elle a depuis des décennies un projet social, un projet culturel, un projet pour la jeunesse.
A leur assemblée générale, ils ont fait part de leurs inquiétudes. Et pourtant, ils revisitent actuellement leur projet, leur fonctionnement, leurs modalités d'intervention. C'est donc que la MJC se projette dans l'avenir, qu'elle veut porter un projet sur les solidarités et la citoyenneté.

Une telle baisse des subventions de la ville n'est pas acceptable. La MJC pourra t'elle rester à la hauteur des attentes des habitants de Douarnenez, pour leurs loisirs, leurs pratiques culturelles et comment fera t'elle pour accompagner au mieux la jeunesse ? Parce que c'est la jeunesse qui doit être une des priorités, aujourd'hui. Mais comment voulez vous mener une politique jeunesse avec un seul animateur ? C'est impossible.

En l'état, avec mes deux camarades socialistes, Monsieur le Maire, nous ne voterons jamais pour ces deux conventions. Il aurait été bien plus sage pour la ville de laisser le temps à la Mjc d'affiner son projet, et le cas échéant d'adapter ses moyens. Nous avons régulièrement fait preuve d'une opposition constructive, alors pour une fois, Monsieur le Maire, acceptez nos arguments, acceptez de revoir votre proposition.

Nous vous proposons à nouveau d'organiser un « Rosmeur de la vie associative » à Douarnenez, où chacun pourra débattre, s'exprimer sans la crainte de voir la subvention de son association baisser, où vous pourrez présenter votre politique dans la transparence et avec équité et où enfin l'ensemble des responsables associatifs pourraient dialoguer ensemble, ainsi qu'avec l'ensemble des élus.