Actualités

dimanche 23 octobre 2011

1 300


 

Tous les 100 jours, le regard des élus socialistes sur la vie municipale.

 

" 1 300 jours que la droite dirige la Ville. 1 300 jours qui auront vu Douarnenez être abîmé. Le printemps et l'été 2011 ont ainsi été le théâtre de l'éclatement violent de l'UMP en 2 camps désormais irréconciliables ; camps qui se sont insultés sous le regard des Douarnenistes que nous sommes.

La Ville, notre Ville à tous, a été humiliée. Cette tâche a marqué, de manière indélébile, le mandat de l'équipe du maire actuel. Parce que Douarnenez n'avait jamais été traité de la sorte.

La gauche a su se tenir à l'écart de cette déchirure. Nous aurons, demain, à réconcilier la Ville avec elle-même, en rassemblant largement, pour donner corps à la volonté de changement que nous pensons aujourd'hui majoritaire chez les Douarnenistes.

A l'inverse de ce qui est en cours en mairie actuellement, nous proposerons d'installer une gouvernance apaisée et respecteuse de tous, nous proposerons de construire un nouvel avenir mettant en avant le développement de notre territoire, la défense du service public municipal garant de l'égalité entre Douarnenistes, l'écologie et l'amélioration de notre cadre de vie quotidienne.

Les Primaires citoyennes, organisées par le parti socialiste et le parti radical de gauche en ce mois d'octobre, ont démontré notre souci de faire vivre concrètement de nouvelles formes d'engagement et de participation politiques. Nous avons su faire preuve de modernité. Nous devrons maintenir ce souci de démocratie participative, de consultation du plus grand nombre, dans le but d'enrichir notre réflexion et de bâtir ensemble le Douarnenez de demain.

C'est à cela que nous travaillons. C'est à cela que nous vous proposons de participer. Car c'est tous ensemble que nous rendrons possible un changement municipal. Par un Douarnenez rassemblé."

 

Tangi Youinou, Hervé Fourn et Annick Le Goff, conseillers municipaux socialistes

Pour le rassemblement douarneniste