Actualités

samedi 28 avril 2012

Bactéries sur l'estran


L'intervention d'Annick Le Goff lors du Conseil municipal du 26 avril 2012.

 

 

" Avant d'ouvrir la séance, je voudrais que nous ayons une discussion entre élus responsables.

Durant les dernières grandes marées, grand nombre de personnes se sont adonnées, comme à l'accoutumée, à la pêche à pied autour de l'île Tristan.

Ils ignoraient bien entendu que l'ARS, organisme de santé publique, avait classé cet endroit comme non propice à la pêche car souillé par des E. Coli, et ce depuis le mois de décembre dernier .

Ils l'ignoraient, bien entendu, car vous avez délibérément choisi de ne rien dire, craignant quoi ? ... On se demande toujours d'ailleurs ce que vous craigniez.

Vous avez ainsi mis en danger la santé des personnes qui aiment s'adonner à ces plaisirs de la pêche à pied.

Les personnes les plus vulnérables à cette bactérie sont les enfants, les personnes agées, les personnes immunodéprimées. Vous avez donc mis la santé des plus vulnérables en danger.

L'E. Coli est une bactérie fécale, soit d'origine humaine et déversée directement dans le milieu naturel ou via les stations d'épuration défectueuses, soit d'origine animale et apportée par le ruissellement.

Ce ruissellement peut venir des bassins versants en direct des prairies pâturées ou d'épendage sur les terrains lessivés par des précipitations. La durée de vie de cette bactérie est limitée en eau de mer à trois ou quatre jours et s'élimine sous l'effet des U.V.

L'origine de cette surcharge en E. Coli ne peut donc être liée qu'à une ou plusieurs sources de contamination locales, à savoir, je le redis :

- la surcharge de la station

- le lessivage des terrains par de fortes pluies ou

- la remise en suspension de vases sous l'effet de fortes houles.

Qu'avez-vous fait pour connaître l'origine de cette surcharge en colli ?

L'autruche ? A court terme ça peut marcher mais si il y a un problème, tôt ou tard, ça reviendra et la pause d'interdiction a postériori n'est pas une solution digne d'un élu et d'un Conseil municipal.

Vous avez joué avec le feu, vous avez par omission terni l'image de notre ville et de notre Communauté de communes qui, je vous le rappelle, a la compétence tourisme...

Vous avez terni cette image car il ne sert à rien de faire partie d'organisations dites de conseils pour l'obtention de logos "port propre et respectueux de l'environnement"  quand on n'est pas capable de se pencher sur une contamination bactérienne de son estran.

Le maire a un devoir de police sur la ville, vous ne l'avez pas assumé, sciemment ; le premier de ses devoirs est d'alerter, de prévenir et d'informer ; vous ne l'avez pas fait.

C'est plus que triste ! "