Actualités

mercredi 16 mai 2012

La nouvelle gauche est née...


Les électeurs ont sanctionné Nicolas Sarkozy et adhéré aux projets de François Hollande.
Un projet d'apaisement, de réconciliation, de redressement.

  • Apaisement - face aux divisions de la population qu'a nourri le pouvoir.
  • Réconciliation - car nous avons besoin de nous donner la main pour remettre le pays en position d'optimisme.
  • Redressement - car le pays est en chute libre, les comptes publics sont dans le rouge, les données économiques montrent un pays en décrépitude.

Nous avons donc besoin de toutes les volontés pour redresser la France. La droite a entamé sa campagne des législatives en mettant en garde les électeurs contre le fait de confier tous les pouvoirs à gauche. La droite n'arrive pas à comprendre que François Hollande a été élu pour le changement, pas pour poursuivre des activités sarkozystes.

Nous assistons à une droite revancharde qui n'admet pas d'avoir été congédiée et qui veut combattre avec hargne le droit à la retraite à 60 ans pour certains de nos concitoyens, le droit de vote des étrangers en situation régulière et qui payent des impôts. L'UMP veut à tout pris donner quitus à la Chancelière allemande pour une discipline budgétaire avec la mise en place de la règle d'or.

L'UMP ne veut pas rompe avec ses privilèges de cadeaux aux plus fortunés. L'UMP veut continuer de mener une politique d'austérité envers les plus pauvres et les classes moyennes. L'UMP veut augmenter les fermetures d'usines, casser nos écoles, la fonction publique, chasser les syndicats hostiles à sa politique.

Le 6 mai ne leur a pas suffit pour comprendre que les Français ne voulaient plus de leur politique irresponsable. C'est pourquoi les 10 et 17 juin nous devons donner une majorité de gauche aux législatives.

Le changement attendu, désiré et obtenu par les Français doit se poursuivre afin de concrétiser leur choix politique de redressement de la France.

Alain Billebeaud