Actualités

vendredi 25 mai 2012

Lettre ouverte


 

Monsieur le Conseiller général candidat aux législatives des 10 et 17 juin 2012.

Comme monsieur Copé, monsieur Didier Guillon aime les débats, alors débattons. Moi je suis un simple militant du PS et j'ose relever le défi. Comme monsieur Copé vous faites votre entrée en campagne pour les législatives sur la 7éme circonscription (Pont-L'Abbé – Douarnenez) en mettant en garde les électeurs de cette circonscription contre le fait de confier tous les pouvoirs à la gauche. Comme monsieur Copé, vous n'arrivez pas à comprendre que monsieur Hollande Président de la République depuis le 6 mai 2012 a été élu par une majorité de Français afin de rompre avec la politique que vous avez soutenue et que vous soutenez encore. Une politique qui ne veut pas rompre avec les privilèges et les cadeaux aux plus fortunés. Vous voulez continuer de mener une politique d'austérité envers les plus pauvres et les classes moyennes. Vous voulez continuer une politique de casse envers nos écoles, nos usines, la fonction publique, chasser les syndicats hostiles à votre politique etc...etc...

Vous parlez de solidarité envers les aînés et les jeunes touchés par le chômage alors que votre politique de 2007 à 2012 a créé sur les cinq dernières années un chômage de plus de 33% et cela touche les jeunes et les seniors.

Vous parlez de réduire la dette publique, mais vous étiez au pouvoir avec une majorité absolue, si il y a dette je pense que vous avez contribué à celle-ci, à la fin du quatrième trimestre 2011, la dette publique s'établissait à 1 717,3 milliards d'euros.

Vous parlez d'emplois mais là aussi votre politique depuis plus de 10 ans a été de casser, de supprimer des postes dans le domaine public et privé.

Alors vous voilà aujourd'hui comme si rien ne s'était passé, vous voilà donneur de leçons. Votre bilan est si désastreux que même Nicolas Sarkozy a oublié d'en rendre compte dans sa campagne présidentielle. Vous devriez réfléchir à votre propre bilan avant de demander des comptes à Madame Annick Le Loch qui est intervenue pour le pouvoir d'achat des plus modestes, pour une politique responsable du logement, pour préserver les droits des salariés, pour une scolarisation effective des enfants en situation de handicap, de s'opposer aux OGM, assurer la reconquête de la qualité de l'eau et le développement d'une agriculture durable, soutenir la filière pêche et garantir le service public postal, etc...etc...

Monsieur, sachez et comprenez que les Français veulent le changement et non poursuivre des activités sarkozystes. Les Français ne veulent plus de votre politique irresponsable. C'est pourquoi les 10 et 17 juin ils donneront une majorité de gauche aux législatives y compris dans la 7ème circonscription, ne vous en déplaise et je serai parmi ces votants.


Alain Billebeaud