Actualités

vendredi 18 septembre 2009

Inquiétude culturelle


Le secrétariat national à la culture du parti socialiste a réuni mardi  dernier des organisations représentatives du spectacle vivant (syndicats d’employeurs et de salariés, fédérations professionnelles, sociétés d’ayants droits) afin de faire le point sur la situation du secteur et évoquer la politique du gouvernement.

Le parti socialiste partage la vive inquiétude des professionnels et des artistes. Elle trouve sa source dans plusieurs problèmes majeurs :

  • La déception et la frustration suscitées dans la profession par le processus des "Entretiens de Valois", alors qu’aucune suite n’en a été actuellement donnée par le ministère de la culture.

  • La diminution des moyens budgétaires alloués par l’Etat au spectacle vivant qui se traduit depuis plusieurs années par la baisse, ou au mieux, la stagnation de l’effort financier de l’Etat alors que les besoins ne cessent de croître.

  • La situation sociale du spectacle vivant, toujours marquée par la précarité, la crise non résolue du régime d’assurance-chômage et de l’emploi culturel.

  • Les inquiétants projets du gouvernement de réforme de l’organisation territoriale et de suppression de la taxe professionnelle qui visent à étouffer l’autonomie et les capacités de financement des collectivités territoriales.

  • L’existence et les projets du Conseil de la création artistique qui, sous couvert d’innovation et de soutien à des projets expérimentaux, déstabilisent et affaiblissent le ministère de la culture, tout en empiétant sur son budget déjà réduit, en dépit des dénégations officielles.

Dans ces conditions, le parti socialiste soutient la mobilisation des professionnels programmée le 21 septembre prochain contre les projets du pouvoir actuel qui portent atteinte au service public de la culture. Il va engager avec les organisations représentatives un travail de réflexion et de concertation, afin de définir une nouvelle politique du développement du spectacle vivant, inscrite dans une perspective plus large de soutien à la culture et bénéfique aux Français comme aux artistes.