Actualités

mercredi 04 juillet 2012

Hommage à Olivier Ferrand


François Hollande, président de la République

J'apprends avec une vive émotion la disparition brutale d'Olivier Ferrand, député des Bouches du Rhône.

Je salue ce responsable politique national et ce brillant acteur de notre vie intellectuelle.
Ancien conseiller de Lionel Jospin et de Romano Prodi, Olivier Ferrand créa, avec Terra Nova, qu'il lança en 2008, un lieu de confrontation des idées, une vraie force de proposition et d'anticipation.

Il était l'un de ces talents dont la République pouvait s'enorgueillir, et dont l'avenir était plein de promesses.

Sa voix manquera à l'Assemblée nationale.

Ses nombreux amis regretteront ses grandes qualités humaines.

A l'épouse d'Olivier Ferrand, à sa fille, à ses parents, à tous les siens, j'adresse mes condoléances attristées et j'exprime toute ma profonde sympathie.

 

 

Jean - Marc Ayrault, Premier ministre

Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, a appris avec une profonde tristesse le décès soudain et précoce d’Olivier Ferrand.

Porteur inlassable d’un projet ambitieux pour l’Europe, il avait, avec la fondation Terra Nova qu’il avait créée, contribué à renouveler le débat politique.

Olivier Ferrand était un véritable aiguillon pour la gauche française, toujours à la recherche de nouvelles idées. Sa disparition est une perte pour notre vie politique et notre démocratie.

Homme de conviction, il alliait avec talent le combat des idées et l’engagement du militant de terrain.

Chez lui, dans sa ville d’origine, les électeurs de la huitième circonscription des Bouches-du-Rhône lui avaient accordé leur confiance et il venait de faire son entrée à l’Assemblée nationale.

Le Premier ministre adresse ses plus sincères condoléances à sa famille, et notamment à ses parents, à son épouse et à leur jeune fille, ainsi qu’à ses proches.

 

 

Claude Bartolone, président de l'Assemblée nationale

J'apprends avec une immense tristesse la disparition d'Olivier Ferrand.

Aujourd'hui l'Assemblée nationale est en deuil et pleure la disparition d'un tout jeune député apprécié à la fois pour ses grandes qualités humaines et sa remarquable intelligence.

C'est un véritable choc pour toutes celles et ceux qui l'aiment et le respectent.

A sa famille, aux siens, j'adresse mes sincères condoléances et celles de l'Assemblée nationale.

 


Martine Aubry, première secrétaire du parti socialiste

J''apprends avec une vive émotion et une profonde tristesse la disparition brutale d''Olivier Ferrand. C'est un immense choc pour moi, pour les socialistes, comme pour tous ceux qui avaient la chance de le cotoyer.

Aujourd'hui la France perd un homme qui incarnait admirablement la génération du changement arrivée au Palais Bourbon. Elle perd un homme pour qui l'engagement public n'était pas séparable du débat d'idées. Intellectuel passionné, il était une des figures de la jeune génération politique qui remuait les idées avec passion et novation à la tête de la fondation Terra Nova.

Toutes mes pensées vont à sa femme, Carole, à sa fille, Ariane, à sa famille, à ses proches, à ses nombreux amis. Je m'associe à leur chagrin et les assure de mon amitié. Au nom du parti socialiste, je leur témoigne de notre soutien et leur adresse nos sincères condoléances.