Actualités

dimanche 16 septembre 2012

Quand c'est flou...


 

Action sociale et nautisme ont été abordés lors de la séance du Conseil municipal du 14 septembre 2012.

Le maire a proposé au Conseil municipal d'inscrire une participation de la Ville supplémentaire, de 55 000 €, au Centre communal d'action sociale - CCAS (150 000 € inscrits dans le budget primitif). Cette participation, d'un total de 205 000 €, était inscrite dans le budget du CCAS depuis le mois de mars 2012. Il aura donc fallu plusieurs mois pour que le maire reconnaisse l'incompatibilité entre le budget de la Ville et celui du CCAS... Selon Hervé Fourn : « l'action sociale avec Philippe Paul, maire et président du CCAS, est sans contenu : en mars 2012, le maire a été mis en minorité au CCAS lors du vote de son budget primitif : plusieurs mois auront été nécessaires pour qu'il rétablisse une concordance entre les budgets. Passons sur la gestion empirique du personnel, passons encore sur la non réalisation d'une analyse des besoins sociaux sur la ville... Le maire a une conception légère de l'action sociale ».

Les socialistes portent une vision de l'action sociale basée sur la solidarité, une action sociale qui se veut apporter sa pierre au "mieux vivre" des Douarnenistes. Depuis quatre ans, Philippe Paul n'a rien démontré en matière d'action sociale, jusqu'à faire voter des budgets discordants selon qu'il soit à la Ville ou au CCAS.

 

En plein cœur de l'été, le salarié de Douarnenez Voile a été licencié. Cette association n'avait plus les moyens financiers de garder ce salarié. Et quelle a été la réaction de l'adjoint au maire, Erwan Le Floch, adjoint aux finances et au nautisme ?: " La Ville ne peut pas tout faire, le centre nautique n'a pas vocation à développer la voile sportive". Hervé Fourn est alors intervenu en séance : « Connaissez-vous une ville qui ambitionne de développer l'économie de la mer et le nautisme et qui ne soit pas en mesure de favoriser la voile en compétition ? Le centre nautique développe les classes de mer, l'initiation à la voile. La Ville va accueillir la mini-transat en 2013. Le milieu nautique, Fédération maritime, Douarnenez voile, Douarnenez courses, le Winches club et la Société des régates recèlent de compétences ; et pourtant la commission du nautisme à Douarnenez recèle d'un seul homme : Erwan le Floch... Nous sommes donc dans une vision de la ville de Douarnenez assez réduite... Douarnenez voile est un acteur essentiel pour former nos jeunes futurs champions. Sans compétition, Douarnenez va manquer sa vocation maritime d'avenir. Le projet de centre nautique retoqué, des compétences qui s'en vont de Douarnenez voile, une mini transat en projet (et c'est une bonne nouvelle) : mais quel est le projet de développement du nautisme à Douarnenez ?"