Actualités

mercredi 19 septembre 2012

Materner l'école


 

" La rentrée scolaire vient de se dérouler dans un climat apaisé, loin de la méfiance qui dominait le monde de l'éducation sous les gouvernements de droite.

La nouvelle majorité parlementaire et son ministre Vincent Peillon ont mis fin au processus de démantèlement de l'école, organisé par les élus UMP durant 5 ans. Il y avait urgence. Les années à venir permettront, nous l'espérons comme vous, de bâtir un meilleur service public de l'éducation.

Mais l'éducation est aussi une compétence partagée entre l'Etat et les collectivités locales. Les communes s'investissent ainsi prioritairement sur les classes primaires, du CP au CM2 (sans se désintéresser pour autant des collèges et lycées) : équipements et mobiliers, affectation d'Atsem en école maternelle, organisation des temps périscolaires (accueil du matin et du soir, pause du midi avec la restauration), soutiens financiers aux projets des enseignants, mise en place d'une politique municipale c'est-à-dire définition d'actions locales spécifiques...

Force est de constater que la droite douarneniste n'a rien proposé depuis 2008. Rien, malheureusement, si ce n'est quelques décisions financières désavantageant la filière publique, comme l'a ouvertement défendu l'adjoint aux finances lors du Conseil municipal de juin 2010. La droite n'a pas osé défaire ce que la gauche avait su réaliser au fil des mandats précédents mais elle n'a rien apporté, pas de pierre à l'édifice.

L'école mérite pourtant une mobilisation de chaque instant.

C'est pourquoi nous continuerons de défendre les intérêts du monde scolaire et referons de l'éducation, le moment venu, une priorité de l'action municipale."

 

Tangi Youinou, Hervé Fourn et Annick Le Goff - Pour le rassemblement douarneniste