Actualités

mardi 27 novembre 2012

Association, école, centre nautique...


Les interventions d'Annick Le Goff - Conseil municipal du 22 novembre 2012.

 

Subvention à l'association « Mémoires vagabondes »

" Nous déplorons que cette subvention ait été « traitée » seulement à la commission « gestion et finances ».

La demande de l'association (qui employait une salariée ) était de 4 500 euros ; elle obtiendra 300 euros. Nous n'adhérons pas aux propos de l'adjoint aux finances qui a déclaré « la ville n'est pas là pour payer les salariés des associations »  et demandons à monsieur le Maire et à l'adjointe aux affaires sociales de bien vouloir instruire, à la prochaine commission sociale, la subvention 2013 à cette association."

 

Ecole à vendre ?

" La Ville vend une bâtisse, initialement occupée par des instituteurs, à un promoteur privé, au prix des domaines (- 10%) tout en lui donnant une surface de 18 m² empiétiée sur la cour de l'école. Nous déplorons que cette question n'est pas été conjointement abordée par la commission urbanisme et la commission scolaire. Nous déplorons également que les eaux usées et pluviales, ainsi que le bac à graisse de cet immeuble, ne soient pas raccordés aux réseaux urbains et que la servitude reste sur le domaine de l'école Jules Verne. Nous faisons remarquer que le mur Sud de l'école ne sera vendu qu'à l'aplomb de la propriété ; il n'y a donc pas lieu de modifier la signalétique de l'école, contrairement au souhait de l'acheteur. Une école doit être bien identifiée, par tous."


Centre nautique

" Ne faut-il pas revoir le choix du cabinet d'architecte, par simple souci d'équité ? Un cabinet a été retenu selon un cahier des charges qui n'est plus d'actualité. Le projet de la majorité a été "retoqué" et on parle maintenant d'un centre nautique sur un seul bâtiment. Je déplore que l'architecte des bâtiments de France n'ait été contacté en amont de ce projet, tant il semblait inévitable que le projet retenu ne puisse être accepté. Il semble que la majorité UMP se soit laissée aller à un "projet d'entrée de ville", sans tenir compte de l'environnemment. Les élus socialistes vous ont pourtant alerter en temps et en heure. Que de temps perdu, une fois de plus."