Actualités

mercredi 28 novembre 2012

1 700


 

" Les 1 700 jours de droite à Douarnenez viennent d'être franchis ; environ 15 mois nous séparent désormais du renouvellement municipal... Ce rendez-vous démocratique, très attendu, approche donc.

D'ici mars 2014, nous travaillerons à rassembler largement, pour permettre le changement de majorité municipale. Nous aurons besoin du soutien et de la participation d'un maximum de Douarnenistes pour réaliser ce changement. L'engagement en politique est noble, le débat démocratique est une chose sérieuse qui devrait être partagée par le plus grand nombre ; espérons que le spectacle affligeant actuellement donné par l'UMP ne détourne pas trop de monde de ces questions ; l'action publique mérite mieux que cela.

Les 100 jours qui viennent de s'écouler auront été marqués par le conflit social à la coopérative maritime, l'espoir d'une issue prochaine au dossier « Antigone Z », l'abandon du projet de gestion en délégation de service public de l'aire de carénage de Tréboul et la révision du projet de nouveau centre nautique. Que de temps perdu sur ces deux derniers dossiers, une nouvelle fois, alors que nous étions nombreux à avoir émis des réserves sur les projets initialement présentés par la majorité... L'entêtement n'est jamais bon conseiller...

Les orientations budgétaires, présentées en Conseil municipal le 22 novembre, n'auront guère été l'occasion de mieux cerner les ambitions de la majorité pour la Ville. Dommage. Nous avons une nouvelle fois souligné le manque de projet global et l'absence de concertation sur les investissements programmés (halles et centre nautique). Sans trop d'illusions sur l'écoute de nos avis par les élus UMP.

En décembre, nous serons amenés à nous prononcer sur le budget de la Ville pour 2013. Les années passées, par souci d'honnêteté intellectuelle et par refus de céder à toute démagogie, nous nous sommes abstenus lors des votes sur le budget : parce que les grands équilibres étaient respectés, nous ne nous sommes pas opposés mais parce que nous ne percevions pas le projet porté par la droite, nous ne nous sommes pas prononcés pour. Rendez-vous le 14 décembre."

Tangi Youinou, Hervé Fourn et Annick Le Goff

Conseillers municipaux - Pour le rassemblement douarneniste