Actualités

vendredi 04 octobre 2013

Rapport de la CRC


Intervention de Tangi Youinou - Conseil municipal de Douarnenez, le 3 octobre 2013

" La Chambre régionale des comptes (CRC) a ainsi procédé au contrôle des comptes et à l'examen de gestion de la Ville, à compter de l'exercice 2008, c'est-à-dire essentiellement sur les années de mandat de votre majorité, entière en 2008, réduite aujourd'hui.

Nous ne tomberons pas dans la facilité des propos démagogues, nous avons toujours pensé qu'il faut dire et faire la même chose que l'on soit en situation de majorité ou en situation de minorité. Léon Blum disait à ce sujet qu'il n'y a que deux types de responsables politiques : ceux qui se redisent et ceux qui se contredisent. Nous choisissons sans état d'âme d'être de la famille de ceux qui se redisent !

Il n'y a pas d'un côté les « bons gestionnaires » et de l'autre les « mauvais élèves ». Evitons ces figures de style auxquelles personne ne croit plus, fort heureusement.

La gestion d'une collectivité est une affaire complexe et sérieuse. Nous ne sommes pas de ceux qui pensent que le sérieux budgétaire est une question secondaire voire une aberration absolue. Bien au contraire, nous revendiquons très clairement ce souci d'une gestion responsable des deniers publics.

Par essence, le rapport de la Chambre régionale des comptes est un document technique. Pour autant, il permet bien évidemment aux élus d'avoir une vision objective de la situation financière et administrative de la commune.

La Chambre régionale des comptes confirme ainsi la justesse de bon nombre de nos remarques, émises pour certaines d'entre elles depuis plusieurs années déjà. Nous pensons notamment à l'absence de stratégie globale et pluriannuelle en matière d'investissements et de gestion des ressources humaines. Nous pensons également à la faiblesse ou à la modestie, comme vous préférez, du contenu donné chaque année au rapport relatif aux orientations budgétaires de la Ville.

Allons à l'essentiel. Sous votre mandature, de 2008 à 2012, l'excédent brut de fonctionnement s'est réduit de 23%. La capacité de désendettement de la Ville a elle aussi reculé, passant d'environ 9,5 années en 2008 à plus de 12 ans en 2012.

Ce rapport nous ramène à la réalité. Contrairement à vos propos et communications diverses, « l'évolution des principaux ratios de gestion traduit une dégradation de la situation financière entre 2008 et 2012 » (p. 3 du rapport de la CRC).

Ce constat d'une institution indépendante vous incitera sans doute à plus de modestie dans vos communications à venir... et donnera, espérons-le, des informations éclairantes à l'ensemble des Douarnenistes.

Dans un souci de partage de l'information et de démocratie locale, nous souhaitons que l'ensemble de ce rapport soit consultable sur le site Internet de la Ville."